Les fonctions du déshumidificateur

Un déshumidificateur d’air est un appareil utilisé pour réduire le taux d’humidité relative de l’air dans une pièce ou dans un bâtiment. Comment ça marche ?

Comprendre le taux d’humidité relative

Lorsque vous vous renseignez sur les déshumidificateurs avant votre achat, vous allez surement entendre parler du taux d’humidité relative de l’air. Il s’agit en faite d’une mesure de la quantité d’humidité présente dans l’air ambiant. Autrement dit, il correspond à la quantité de vapeur d’eau dans un volume d’air, à une température ambiante. Si le taux d’humidité relative est de 70 %, cela signifie que l’air ambiant contient 70% de la vapeur d’eau qu’il pourrait contenir s’il était à 100%.

Un taux d’humidité relative compris entre 45 et 60 % est l’idéal pour notre confort. S’il est en-dessous de 45 % , notre peau va se dessécher et nous aurons du mal à respirer. Si le pourcentage est au dessus de 60 %, le climat favorise le développement des moisissures et de la toux. On commence à transpirer et le rhumatisme se réveille. Donc, le rôle d’un déshumidificateur est de maintenir le taux d’humidité relative entre 45 et 60 %.

Un déshumidificateur, comment ça marche ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe plusieurs technologies de déshumidification. Les plus répandus sont les déshumidificateurs chimiques que l’on appelle aussi déshumidificateurs passifs et les déshumidificateurs électriques. C’est sur ces derniers que nous allons nous attarder dans cet article.

Dès qu’on parle de déshumidificateur électrique, on pense tout de suite à l’appareil à condensation. Il faut dire que c’est la technologie la plus utilisée pour les déshumidificateurs à usage domestique. Utilisant le même principe que les pompes à chaleur, les déshumidificateurs d’air à condensation fonctionnent avec un compresseur et un ventilateur. Le premier a pour rôle de refroidir l’air capté par l’appareil jusqu’à condensation. L’air asséché sera restitué dans la pièce tandis que l’eau est récupéré dans un bac ou évacué via une tuyauterie. Donc, en résumé, l’air froid et humide de la pièce est remplacé par de l’air chaud et sec. Il faut savoir cependant que le système à condensation est le plus efficace mais il a l’inconvénient d’être bruyant et un peu gourmand en électricité. En effet, plus l’air est humide et chaud, plus l’appareil sera efficace. Du coup, il est recommandé de chauffer la pièce à traiter pendant que le déshumidificateur tourne. Notons tout de même qu’il existe des modèles plus sophistiqués proposant un rendement plus intéressant, même à basse température. Bien sûr, ces appareils sont plus onéreux.

L’autre technologie utilisée fonctionne avec du gel de silice à la place de compresseur. Ce type de déshumidificateur est le plus récent. L’appareil est moins bruyant mais plus coûteux. Avec l’assécheur d’air, l’air humide de la pièce est capturé par un ventilateur et passe par un gel de silice qui est très efficace pour retenir l’eau. Ce dernier sera conservé dans un réservoir ou évacuée par un système d’évacuation mis en place.

Les critères à prendre en compte pour choisir son déshumidificateur

La technologie utilisé : il existe actuellement plusieurs systèmes de déshumidification sur le marché. Il y a les appareils à effet peltier, les appareils à compresseur et les appareils dessicant. Le déshumidificateur dit à compresseur est le plus répandu et non moins le plus efficace. Il permet de réduire le taux d’humidité de l’air ambiant efficacement et rapidement. Ce type d’appareil a aussi l’avantage de rester utilisable sur une immense plage de température, soit entre 5 et 40°C.

L’hygromètre est le deuxième critère le plus important dans le choix d’un déshumidificateur. Il permet une déshumidification optimale et efficace de l’air dans une pièce. Il mesure le taux d’humidité dans l’air ambiant et ajuste sa vitesse déshumidification selon le niveau recherché. Une fois que le taux d’humidité optimal est atteint, l’appareil se met en veille automatiquement.

La capacité de déshumidification de l’appareil est un autre critère important à prendre en compte. Pour une déshumidification optimale, elle doit être la plus élevée possible.

Il existe deux modes d’utilisation : le stockage de l’eau dans un réservoir ou le drainage continu à travers un tuyau flexible. Vous aurez donc à choisir entre ces deux solutions.

Le niveau sonore est un autre critère important. L’idéal, c’est de choisir un appareil qui émet le moins de bruit possible. Mais on sait aussi que les déshumidificateurs silencieux ne sont pas les moins chers.