Comment choisir un métronome ?

« A chacun son métronome », c’est la parole de notre professeur de musique et c’est vrai que chaque musicien est unique. On a tous notre façon de tenir une guitare, de taper aux touches du piano et surtout de se perdre dans nos sentiments quand on est en pleine intuition musicale.

La clé d’apprendre si vite un instrument

Votre enfant peut avoir cette belle oreille musicale et s’aventure dans les rythmes de la musique quand il chante ou quand il tape même sur ses mains. C’est déjà un comportement qu’il faut prendre en compte quand vous achetez son premier instrument de musique. On ne va plus parler de flûte, car on sait que les enfants vont tout de suite fuir sur ce sujet.

On va plutôt parler de guitare et de piano, des instruments que les enfants se fascinent de nos jours. En fait, si vous pensez que ce n’est pas possible, vous vous trompez, car avec un instrument que l’on appelé métronome. Il suffit de connaître les notes et on suit le rythme, puis on change de tempo sans jeter un seul coup d’œil sur notre main.

En fait, dans une leçon de musique, on a ce que l’on appelle les notes, oui, c’est le ABC de la musique. Et puis nous avons les mesures, qui sont des notes séparées en plusieurs morceaux pour changer le ton de la musique. Il y a des encadrements à propos de ce ton, mesures et les clés, que les professeurs de musique font, quand ses élèves sont de classe moyenne en musique.

Quelle est la nécessité du métronome ?

Les yeux et les mains ainsi que les oreilles travaillent durs quand on joue de la musique. Il est très difficile de balancer les choses quand on est en pleine intuition au milieu d’une démonstration de talent musicale, on se perd quand on revient au tempo de base. Alors, le site InstrumentDeMusique.org nous offre les meilleurs modèles qui nous permet d’être toujours sur le bon rythme sans se virevolter avec les fausses notes qui perturbent tout.

Les critères de choix d’un métronome

Bien positionner les notes

Il y a tout d’abord plusieurs types de métronomes, le modèle ancien est bien cadré dans une école de musique. Quand les élèves ont appris par cœur les notes, et fixent ses yeux sur la partition, il y a un temps où il regarde ses mains au piano. La raison est qu’il a peur de presser sur un faux bouton, en fait avec le métronome à balancier, c’est-à-dire la version mécanique, il peut river son regard sur le métronome juste devant lui et changer le tempo quand il faut.

Avoir le bon moment pour changer de tempo

Il y en a ceux qui aime décrypter le son, et avec un métronome électronique, il s’en sort bien. Il suffit de le mettre à la bonne place, de régler le tempo de base et de jouer à sa manière sans être perturbé par les autres instruments. La guitare est l’instrument parfait pour ce genre de métronome, car à force de perdre dans le comptage de ton. Oui, c’est comme la première leçon de danse, on compte le ton, et on change de passe, et on a un joli chorégraphe. Pour jouer de la musique, c’est pareil, on compte le ton, et on change de rythme, mais avec le métronome à notre accès, il nous donne un appel que la prochaine note change de tempo.

Enfin, on a tendance à minimiser les gens qui écoutent notre musique, et surtout avec la nouvelle génération qui ne pense qu’à commercialiser leurs œuvres.Il y a une nuance entre les produits notés avec perfection et la musique monotone, qu’il faut adopter la solution idéale.